Boutique Biologiquement.comLe rooibos, 300 ans d’histoire

  Posté par rooibos       Laisser un commentaire
[Total : 4    Moyenne : 2.3/5]

Il y a plus de 300 ans, les populations indigènes des montagnes au nord du Cap (Afrique du Sud) cueillaient les parties aériennes du rooibos bio antioxydant naturel puissant sauvage (en anglais, « rooibos tea ») qu’ils faisaient fermenter pour en faire une infusion d’agrément au goût sucré et fruité, et d’une couleur rougeâtre. La tribu des Khoisan utilisaient le rooibos comme herbe médicinale.

C’est au 18ème siècle que le botaniste Carl Humberg fit connaître cette plante aux Africains du Sud, avant que Benjamin Ginsberg (en), un émigré russe, développa son potentiel commercial dès 1904. Il appelait le rooibos « le thé des montagnes ».

Dès lors, les cultivateurs commencèrent à le cueillir. Il gagna en outre sa popularité lors de la seconde guerre mondiale, notamment lorsque les approvisionnements en thé noir en provenance d’Asie furent compromis.

Désormais, 8 000 tonnes de rooibos sont cultivées par 300 cultivateurs et exportées vers plus de 100 pays. Cette infusion, consommée chaude ou froide, est aujourd’hui considérée comme la boisson nationale de l’Afrique du Sud.

Une découverte stupéfiante : un effet calmant sur les bébés

En 1968, en Afrique du Sud, une jeune mère, Annique Theron (en), laissa accidentellement des résidus de rooibos dans le biberon de son bébé, et découvrit qu’il eut un effet calmant, soulageant son agitation, ses vomissements et ses crampes d’estomac.

Elle en informa le quotidien local, et prit connaissance que son cas n’était pas isolé. De nombreuses mères, dont les bébés avaient des problèmes similaires, avaient été le témoin de cette découverte.

De ce fait, un test terrain fut mené sur les probables bienfaits du rooibos. Annique Theron souhaita ainsi partager sa découverte à travers le monde et écrivit un livre sur les qualités anti-allergiques du rooibos, intitulé “Allergies : une découverte stupéfiante”.

Elle créa ensuite une gamme de produits de soin à base d’extraits de rooibos, utilisés pour traiter les peaux sèches, irritées et allergiques.

En 1997, l’Organisation Mondiale de Propriété Intellectuelle (WIPO) récompensa par une médaille d’or le rooibos pour ses propriétés anti-allergiques. En 1998, Annique Theron reçu le titre honorable de « Révélation féminine de l’année ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *