[Total : 7    Moyenne : 3.3/5]

Le rooibos (Aspalathus linearis) est un arbuste surnommé thé rouge (bien qu’il ne fasse pas partie de la famille des thés) en raison de la couleur qu’il dégage lors son infusion.

Cet arbuste pousse dans un sol pauvre et acide, et sous un climat chaud. Il fait partie de la famille des légumineuses ou fabacées, au même titre que les acacias, les mimosas et les caroubiers. Ses feuilles sont fines et ressemblent à celles du romarin. Ce sont les feuilles et la tige du rooibos bio qui sont récoltées, puis fermentées. Le rooibos bio pousse exclusivement en Afrique du Sud. Plusieurs essais agronomiques pour le cultiver dans d’autres pays ont été tentés, mais se sont soldés par un échec.
Depuis de très longues années, les populations indigènes d’Afrique du Sud consomment le rooibos bio en infusion rouge au goût sucré et fruité. Les premières traces d’une utilisation médicinale du rooibos bio auraient été trouvées par Annetjie Theron, une Sud-Africaine qui l’a utilisé pour lutter contre les coliques infantiles dont souffrait son bébé. Elle publie en 1970 un livre sur les effets de l’infusion du rooibos bio intitulé Allergies : An Amazing Discovery (Allergies : une merveilleuse découverte).

Le rooibos biologique

Le rooibos biologique

L’infusion de rooibos bio est de plus en plus utilisée dans plusieurs pays du monde. L’intérêt récent et croissant pour cette plante tient au fait qu’elle ne renferme pas de caféine, contrairement au thé ou au café. Elle est également pauvre en tanins, ces substances responsables du goût astringent du thé. L’infusion peut être bue chaude ou froide, avec ou sans lait. Des découvertes récentes ont montré que le rooibos bio fermenté (rouge) perd beaucoup de son pouvoir antioxydant, d’où la consommation du rooibos (vert) non fermenté, moins sucré toutefois. Pour préparer la tisane, il suffit de laisser infuser pendant sept à dix minutes une cuillère à thé de rooibos dans une tasse d’eau bouillante.
Dans les pays occidentaux, on ajoute au rooibos bio des saveurs fruitées (bergamote, orange, etc.) ou épicées. Plusieurs cafés commencent même à proposer à leur clientèle le rooibos « rouge ».
Bien qu’aucun essai clinique permettant de confirmer l’efficacité des usages attribués à cette plante n’ait été mené à ce jour, le rooibos bio est indiqué pour traiter les problèmes de digestion, la diarrhée et les spasmes intestinaux. Cela en raison des ingrédients actifs et des flavonoïdes qu’il contient et qui ont un effet calmant. Plusieurs autres vertus médicinales lui sont attribuées, contre l’asthme, les allergies et l’eczéma, ainsi que la lutte contre l’insomnie et les coliques.
À ce jour, aucune contre-indication ou effet indésirable liés au rooibos bio n’ont été identifiés. Il reste à signaler que cette plante contient une infime quantité de tanin, une substance qui ralentit l’absorption du fer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*